Instructoremilia rota
TypeOnsite Course
Time14h30-16h30
PriceFree
Book Now
Inscris-toi

Tous les workshops sont gratuits pour nos membres. Prix de la carte de membre: 5 €

Ton nom (obligatoire)*

Ton âge (12-26) (obligatoire)*

Ton email (obligatoire)*

Ton téléphone (obligatoire)*

Sujet

Dates*

Ton message

Dressmaking

During the workshop dressmaking you will learn the japanese technique of the « Boro ». It is similar to the technique of patchwork but the textiles will be upcycled. You will create different kind of dresses out of many different patterns.

The result of the workshop will be presented during the « Festival de l’immigration » and a show for the « Urban Art Festival », where the dresses will be worn by dancers.

Dates: Every Saturday 14h30-16h30

Workshop Textile pour les jeunes de 12-26 ans

Thème du workshop: la transmission intergénérationnelle ; ‘le BORO’

 

Les Boro (en japonais “Boro” veut dire “guenille”) sont des textiles obtenus par une succession de reprises et réparations effectuées génération après génération sur des tissus d’ameublement (comme des tapisseries, des couvre lits) et des vêtements. On constate cette pratique  dès le XVII ème siècle au Nord Est du Japon, bien que ce soit une pratique très répandue dans le monde, allant et venant d’époque en époque, on date généralement la naissance du Boro en 1650.

1

Une grande partie des Boro ont été détruits lorsque le Japon est entré dans l’ère industrielle. En effet ces oeuvres d’arts longuement et amoureusement confectionnées devinrent le symbole négatif d’un Japon pauvre resté trop longtemps hors de notre scintillante société de consommation. Heureusement, collectionneurs et spécialistes ont tous su reconnaître leur importance sociologique et historique ainsi que leur profonde beauté. Les Boro sont les témoins d’une histoire personnelle, familiale, humaine, les preuves matérielles de la capacité de l’être humain à produire des merveilles mêmes dans les circonstances les plus difficiles.

2

Le Boro est une discipline aux antipodes de la société de consommation, il est le véhicule d’une esthétique animée de sobriété, de modestie, du refus du gâchis, de l’acceptation de la valeur des choses et des imperfections, ainsi que du respect de toutes les ressources.  Le Boro et la couture de manière générale nous enseignent l’importance de la pratique, de l’expérience, de la transmission orale d’une identité et d’un savoir-faire qui peut se perdre à tout instant. Citoyens du monde, pratiquons aujourd’hui ce que nous lèguerons demain

Quelques exemples:

4 3

5

6

modules rectangulaires et carrés

7

8

modules triangulaires

9

Les Boro se passent de mains en mains.  Marie-Claude ci-dessous est en train de faire un Boro avec ses modules et ceux de sa grand-mère.

10

11

point sashiko pour renforcer

Le principe du Boro est le même que celui du patchwork; cette technique consiste à créer des modules de tissu pour rapiécer une surface, l’agrandir ou en créer une nouvelle. Ces modules sont constitués de une à plusieurs figures géométriques qui peuvent se combiner très facilement entre elles créant ainsi différents niveaux en fonction de la forme choisie. La spécificité du Boro par rapport aux autres patchworks pratiqués dans le monde est son point; le sashiko.  Les premières traces de sashiko remontent à l’an 752 bien qu’il soit certainement largement antérieur, ce point est pratiqué avec une aiguille et un fil à broder, ce point est l’équivalent du point sellier français, le point le plus connu pratiqué en maroquinerie et que l’on ne retrouve aujourd’hui dans l’habillement que très rarement et sur le revers des cols de costumes.  Le Sashiko est donc un point élémentaire qui sert à renforcer, assembler et décorer comme suit:

12 14

 

pour assembler

15 16

pour décorer

Comme le Boro, le sashiko est basé sur la géométrie, cette fois des droites et des points. Nous pouvons ainsi combiner toutes les techniques et laisser libre cours à notre imagination créant profondeur, illusions d’optique et extases de mélanges de couleurs et d’imprimés. L’art textile faisant également partie des arts fondamentaux il nous permet de réaliser toutes les formes et objets de notre imagination.

18

Sashiko suivant la trame et l’imprimé du tissu.

19

Le déroulement du Workshop:

Matériel: aiguilles, fil, ciseaux à tissu, papier A4, ciseaux papiers, crayons, règles, tissus de récupération, machines à coudre, deux mannequins, un portant métal, des cintres.

Cours 1:

-Introduction au Boro et au sashiko: leur signification, l’importance de la transmission et la valeur des gestes, la dynamique et la symbolique des couleurs, la nature et l’histoire des tissus neufs et de récupération. Introduction aux notions d’histoire et d’identité et comment les exprimer avec le Boro.

-Assemblage de carrés à la machine (que j’aurai préalablement coupé). Introduction à la couture machine par des assemblages simples composés de lignes droites et première composition de couleurs.

-A la fin du cours les élèves pourront garder quelques modules qu’ils auront fait, les autres resteront pour le cours suivant. Les élèves seront invités à réfléchir et trouver des vêtements et tissus de récupération.

 

Cours 2:

-Introduction aux modules plus complexes et aux combinaisons infinies qu’offre la géométrie.

-Chacun dessinera un module et le réalisera seul ou à plusieurs. La taille du module sera standard, chaque élève pourra le faire avec les formes géométriques et les tissus qu’il souhaite sous ma supervision et avec mon aide.

-Je ferai 3 propositions adaptées à 3 niveaux: première fois, débutant, expérimenté. Les jeunes travaillerons par deux ou trois en fonction du nombre total de participants.

2021

exemple de divisions de modules simples aux tissus et couleurs aléatoire

Cours 3:

-Placement des modules, choix du message et de la disposition des modules. Les modules sont cousus ensemble pour former plusieurs grandes surfaces de tissus.

-Introduction aux vêtements modulaires et aux drapés appliqués aux vêtements et à l’ameublement.

22

Boro terminé, fait sur le principe des modules montrés juste avant

EXEMPLE D’INSTALLATION SIMILAIRE

24

 

Nous pourrons réaliser des châles, des ponchos, des couvertures, des couvre lits, couvres canapé, des tentes, des draps, des vêtements, des sacs, des bagages, des objets, utiles ou symboliques. Nous jouerons avec les perspectives, les dimensions, les imprimés et les couleurs pour créer l’expression d’un espace mental intime collectif, une multitude d’émotions et de souvenirs qui se révéleront à qui veut bien les voir.

2526