Stick
Artiste Graffiti

Biography

Stick Luxembourg 1993, premiers essais à la bombe aérosol mais ce n'est qu'en 1995 qu'il peint les lettres STICK, il commence à être actif et à prendre sa passion au sérieux. Influencer par le graffiti de tout horizon, explorant les différentes facettes des styles, il définit son style actuel comme ancré dans la tradition, à savoir le graffiti de New-York des années 70/80, un retour aux sources.

Favorisant un trait directe et une ligne fluide, il aime jouer avec des contrastes forts, des formes et un lettrage simple à décrypter qui s'intègre ou non (cela dépend de l'effet voulu) dans l'atmosphère du lieu.

Le graffiti l'amène à faire des études artistique, lui permet aussi de voyager pour découvrir les scènes hors des frontières luxembourgeoises. En 1998, il étudie l'art visuel, vit et peint à Bruxelles pour revenir vivre au Grand-duché en 2003.

Actuellement il vit d'amour et d'eau fraîche, jouit d'une certaine liberté, mais gagne son pain surtout de commandes murales, de décorations et d'ateliers organisés par les maisons de jeunes, écoles et autres institutions. Stick participe également à de nombreuses rencontres «graffiti-jams» en Allemagne, France, Angleterre, Italie, Slovénie, Belgique et au Pays-bas.


www.flickr.com/photos/yvlo77



Luxemburg 1993, first try with a spray-paint can, but it is only in 1995 that he sprayed the STICK letters. He started to become more active and to take his passion seriously. Influenced by worldwide graffiti art and by exploring different styles, he defines his current style as predominantly inspired by traditional graffiti: the graffiti in New York during the 70’s & 80's, back to the roots.

While favoring a direct and fluid line, he likes to play with strong contrasts, forms, and letters which are simple to decrypt and which fit, or don’t fit, in the atmosphere of the place.
Graffiti pushed him to start artistic studies, allowing him to travel and discover foreign scenes. In 1998, he studied visual art, lived and painted in Brussels, and came back to Luxemburg in 2003.
Currently he lives on love alone, enjoying a certain freedom, but earns his money especially from orders, decorations and workshops organized by youth centers, schools or other institutions. Stick takes part in a variety of graffiti-jam sessions in Germany, France, England, Italy, Slovenia, Belgium and the Netherlands.